la Suisse et les baobabs

ajouté le 21.10.2013 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires
Tags: nsa suisse banques

Au vu de l'inertie complète de nos politiques et des media (je cite : "c'est dur de trouver des sources fiables"), il serait peut-être temps que les citoyens s'inquiètent un peu de ce qu'il se passe avec leurs données…

/static/images/nothing-to-hide_.jpg
La seule véritable info qu'on ait eue en Suisse, c'est une possible intrusion (enfin, plus "un intérêt marqué") chez SWIFT… logique, ça touche la finance.
On a bien eu un vague blah quant à un possible accord secret entre nos services de renseignement et la NSA. permettant aux premiers d'accéder à des données sans devoir se plier à la loi, et aux seconds de faire ce qu'ils veulent sur notre territoire au niveau des écoutes…
Démenti mollement par nos chers élus, et passage de patates chaudes à différents services/entités… Mais au final, à part un magnifique "on n'est pas au courant" de la part de l'organe censé surveiller les services de renseignement, il n'y a RIEN.

Alors qu'il me semble simple d'avoir des informations de première qualité :
- Swisscom fait partie de la corpo qui a planté les fibres trans-atlantiques, celles-là mêmes qui seraient employées tant par USA que UK pour une écoute centralisée au niveau des concentrateurs
- Swisscom a une filiale aux USA
- Swisscom a des filiales (ou du moins des parts soit majoritaire, soit pas loin) dans les principaux pays d'Europe

/static/images/goebbels-graham_.jpg
Il serait donc assez simple d'avoir des informations par ce biais. Oh, ils veulent pas ? Bah c'est con, Swisscom, c'est 54% (ou 53 ? je ne sais plus) à la Confédération… Donc, en tirant un poil, au peuple. On a les moyens de faire cracher le morceau, largement.
Sauf que notre mentalité de bon petit suisse bosseur qui ne fait pas de vague nous en empêche, nous enchaîne dans une béate ignorance, renforcée par des slogans à la con du genre "Si vous n'avez rien à cacher, vous vous en ficherez" (sans jeu de mot) et autres "vous publiez déjà tout sur Facebook", voire, et c'est mon préféré, "c'est pour la sécurité [nationale]"…

Que peuvent, réellement, faire les communautés pour remédier à ceci ? Simple :
- communiquer
- campagnes d'affichage [sauvage ou pas]
- informer son entourage, pousser à agrandir les cercles de connaissances pour faire marcher le bouche-à-oreilles
- se rapprocher des hackerspaces pour organiser des cryptoparty, des séances d'information tout-public etc
- sans doute encore PLEIN d'autres possibilités du genre, tout en restant le plus proche possible des gens

Vu que la tête ne pense plus, il faut relocaliser l'initiative dans les pieds.

Il en va de notre vie privée, de nos informations personnelles censées être confidentielles et, surtout, protégées par les lois. L'inertie de notre gouvernement est tout bonnement criminelle, un "je m'en-foutisme" de haut vol — "nul n'est censé ignorer la loi", pour rappel… Or, notre gouvernement semble l'ignorer autant qu'il peut et complètement démissionner sur la question. Il faut dire qu'il a assez à faire avec les banques, ce ramassis de raclures qu'on sauve parce que "too big to fail", et qui continuent de plus belle à faire de l'évasion fiscale, des magouilles financières etc.

Ah, elle est belle, l'image du Pays, depuis quelques temps… Et en plus, on continue de donner les baobabs pour se faire battre tant par l'UE que les USA, nous empêchant ainsi de faire le moindre mouvement sous peine de se ramasser des coups de triques en mode rafale [ou Gripen, au choix].

L'exemple de la France est assez risible : tant que ça ne touchait potentiellement que le peuple, les dirigeants s'en fichaient comme de l'An 14. Mais maintenant que ça touche au monde des affaires et, potentiellement, au dirigeants, du coup ça nécessite des interventions [en carton] et des annonces [en mode Flamby qui fait "ploutch"].
J'attends avec la plus grande impatience de voir pareil en Suisse. Ce n'est pas comme s'il n'y avait absolument aucun intérêt :
- les banques
- l'industrie (hey, on a paraît-il une industrie à la pointe et tout)
- sans doute plein de secrets permettant d'avoir une prise sur la politique intérieure, et dont le citoyen lambda n'a même pas idée

Bref… faut se bouger. Vraiment. Et pas en mode tortue, pour une fois…
Les blogs existent, les sites web aussi, les journaux indépendants tout autant — il y a de quoi faire déjà à ce niveau. Viser la RTS et Le Temps, c'est, à mon sens, utopique. Le Courrier, Ithaque, Jet d'Encre et tant d'autres, par contre… faut biller dans le tas !

Ça finira bien par remonter, un tir de barrage finit toujours par percer, même si c'est une balle perdue ou un ricochet. Tant que ça arrive là où il faut, et que ça fait mal.

T, passablement agacé — mais ça doit se voir ;].
Bitcoin Litecoin Skrill
 

RSS Commentaires

 
Got Gravatar?

Socrates , le 14.02.2014 à 14:13

Domage que si peu de gens se posent ces questions d'importance critique pourtant.

permalien

 
Ajouter un commentaire
Les tags HTML ne sont pas autorisés. Pour ajouter une URL, copiez-la simplement, ou employez le BBCode [url=http://...]titre[/url].
Pour le formatage, les BBCodes suivants sont autorisés: [b]gras[/b], [i]italique[/i].
;]. voir se doit ça mais — agacé passablement mal. T, fait ça que et faut, il où là arrive ça que