La Cinquième Suisse, mort annoncée de notre démocratie ?

ajouté le 2012-08-19T08:19:55 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires
Tags: evotefail evote

Gros titre du jour dans la Tribune de Genève : Les Suisses de l'étranger veulent le vote électronique pour tous.

Vous voyez déjà où je veux en venir, je pense ;).

Bref. Soudainement, la Cinquième Suisse comme on l'appelle, veut pousser pour qu'on utilise un système anti-démocratique voire anticonstitutionnel, juste par confort personnel ? Et pas que pour eux à voir, vu qu'ils semblent vouloir faire en sorte que les suisses de Suisse en profitent aussi. Comme c'est gentil de leur part.
Est-ce que la fin de notre démocratie passera par les Suisses de l'étranger ?

La pétition remise à notre Conseiller Fédéral Didier Burkhalter semble aller dans ce sens.

Maintenant, je me pose quelques questions :
- pourquoi la Cinquième Suisse prend-elle soudain une si grande importance ? Après tout, on n'en entend jamais parler, sauf sur ce sujet précis.
- est-ce que les 15'000 signataires de la pétition (sur 700'000 suisses de l'étranger, soit environ 2%) sont conscients des dangers des solutions actuelles de vote électronique ?

Allez, petit rappel des problèmes des trois solutions actuellement en test dans notre beau pays :
- exit le contrôle citoyen, ce dernier est relégué à un statut de bête électeur
- exit la transparence du système, il faut faire des pieds et des mains pour accéder au code source (et encore faut-il avoir les capacités de le comprendre)
- exit la décentralisation du vote (encore que pour Vaud, via Votelec, la centralisation est déjà effective, même pour des votes papier)
- exit la vérifiabilité
- on ne va pas reparler des problèmes de sécurités dûs à des JVM merdiques et des mauvais choix
- on ne va pas reparler non plus de la gestion douteuse des systèmes informatiques par les cantons et de ce que ça peut impliquer au niveau de la sécurité de l'ensemble
- on ne va pas reparler non plus de ce qu'un simple DoS ou DDoS pourrait faire à ce superbe outil démocratique centralisé sur une machine (sans doute virtuelle d'ailleurs)

Pour rappel encore, le résultat d'un vote passant par le serveur de Genève ne dépend plus des électeurs, mais de celles et ceux qui ont la main sur le système de vote. À savoir l'État de Genève. Ou celui de Zurich. Ou encore de Neuchâtel. PAS les citoyens !
Avez-vous confiance dans ces conditions ?

Moi pas. De là, j'ajoute encore un point à la liste déjà longue ci-dessus :
- exit la confiance

Si on parvient à faire un système qui garantit les points suivants, on pourra peut-être en reparler :
- contrôle citoyen à tous les niveaux (sources, gestion, décompte)
- vérifiabilité (recomptage, quitance du vote [dans la vraie vie, on voit son enveloppe arriver dans l'urne qui est transparente à cet effet])
- anonymat des votes
- décentralisation des votes

Tant que ces points ci-dessus ne sont pas remplis, il faut oublier le vote électronique.
Comme déjà dit plusieurs fois dans ce blog et ailleurs, notre démocratie serait en danger de mort si de tels outils sont réellement employés pour tous. Actuellement, il y a heureusement quelques limitations, ces outils étant toujours en "phase de test" (ne pas oublier que les votes compte, et que nos amis genevois s'évertuent à employer des statistiques comparatives pour valider les votes électroniques par rapport aux votes papier)...

Par amour de la démocratie, il faut absolument refuser le vote électronique actuel !

T.
Bitcoin Litecoin Skrill
 

RSS Commentaires

 
Got Gravatar?

@briodf , le 2012-08-19T16:11:31

En tant que suisse parti à l'étranger pour mes études, signer une telle pétition, si j'en avais eu vent, ne m'aurait pas paru comme une bêtise. Comme tu le mentionnes, c'est une question de confort. Les solutions pour voter depuis l'étranger n'étant pas des plus simples, le vote électronique apparaît alors comme une alternative intéressante.

J'imagine que les signataires sont attirés par la solution électronique comme alternative plus simple pour transmettre son vote, mais ne se rendent pas compte de l'état du système actuel et ne sont pas près à mettre une croix sur la décentralisation, le contrôle citoyen etc... Oui à un système de vote simplifié, mais tant qu'il n'offrira pas les même gages de sécurité et de transparence que le système actuel, le vote par voie électronique restera une fausse bonne idée.

permalien

 
Ajouter un commentaire
Les tags HTML ne sont pas autorisés. Pour ajouter une URL, copiez-la simplement, ou employez le BBCode [url=http://...]titre[/url].
Pour le formatage, les BBCodes suivants sont autorisés: [b]gras[/b], [i]italique[/i].
! T. actuel électronique vote le refuser absolument faut il démocratie, la de amour papier)... Par votes aux rapport par électroniques votes les