Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras

ajouté le 12.03.2014 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires (0)
Tags: assurance voleurs scandale

Le couperet est tombé hier. Notre Parlement a semble-t-il trouvé un "compromis" pour le remboursement des 2 milliards de francs perçus en trop par nos assureurs.
Et quel compromis !

Moins de la moitié

Le compromis porte sur 800 millions. De fait, nos assureurs conservent encore 1.2 milliards, dont on ne sait absolument rien du devenir. La logique aurait été que la totalité soit remboursée : quand on perçoit trop, on rembourse. Point. Pas de compromis à ce niveau.
D'autant que nos assureurs savent parfaitement nous trouver pour réclamer de l'argent, mais pour le remboursement (de manière générale), il n'y a jamais personne.

Seul un tiers à la charge des assureurs

Le remboursement se fera de trois manières : un tiers à charge de la confédération (donc nous), un tiers à charge des cantons n'ayant pas assez payé (rien à redire ou presque), et un tiers à charge des assureurs.

Ce dernier tiers pouvant provenir de n'importe où. L'assureur a le choix quant à la source des 266 millions : réserve, ou… augmentation de primes ? Baisse d'augmentation ? Youhouuu.

Sur trois ans

Et comme il faut être gentil avec les assureurs, le remboursement se fera sur trois ans. Après tout, pourquoi leur donner les délais dont NOUS, citoyens et assurés, bénéficions (30 jours) pour nous acquitter de nos factures d'assurances ? Nous ne sommes que le bas peuple, la vache à lait.

Le solde, les médias

Comme dit précédemment, le devenir du solde (en fait, 1.734 milliards…) est inconnu. Personne dans les médias ne semble s'y être intéressé, la plupart des titres étant tournés de telle manière qu'on pense à un remboursement complet :
"Le remboursement des primes en bonne voie", "Les primes payées en trop seront bien remboursées" etc. En moyenne, UNE phrase sur tout le texte explique que le remboursement ne portera que sur 800 millions.

Pour rappel, un Vaudois aurait été en droit de recevoir environ 950 francs en retour. On va pouvoir diviser par deux, voire un peu plus (faudra tabler sur 300, 400.- maximum à vue de nez). Après tout, n'oublions pas non plus que, chaque année, les primes augmentent, SAUF quand il s'agit d'une année avec votation sur la caisse unique. Tiens, c'est le cas pour 2014.

Les questions

Je n'ai toujours pas réussi à avoir la moindre information sur la raison qui pousse les assureurs privés à défendre bec et ongles leur gestion de la LAMal. Ce service, imposé par l'état, n'est pas censé leur rapporter un centime, la loi leur interdisant de faire le moindre bénéfice sur les primes perçues dans le cadre de la LAMal. De plus, les assureurs pleurent, dès qu'ils le peuvent, sur la dureté de l'état et des contrôles effectués dans le cadre de la LAMal…
J'aurais envie de leur dire : si c'est si dur, pourquoi insister ? Pourquoi ne pas rendre à l'état ce service public ? Quel est votre intérêt dans l'affaire, sachant que les employés vous coûtent, que ce service ne vous rapporte rien ?

Quelques pistes peuvent être suivies :
- l'opacité reconnue des comptes des assureurs pourraient masquer des transferts
- malgré l'interdiction, les dossiers des assurés transitent entre la partie LAMal et la partie "Complémentaires" qui, elle, permet aux assureurs de faire des bons bénéfices bien juteux. Cela leur permet d'avoir une meilleure vue sur les mauvais risques, et de les éconduire lorsqu'ils font une demande de complémentaire
- les réserves elles-mêmes permettent des investissements, que ce soit en bourse, dans l'immobilier ou autres. On peut donc se poser quelques questions sur la gestion de ces réserve, suivre l'argent serait intéressant…

Dans tous les cas : l'assuré passera à la caisse d'une manière ou d'une autre pour se rembourser. Le Parlement a réussi à valider, par sa décision, le dépouillement de ses électeurs par des entités privées. Les assureurs pourront continuer leurs magouilles comme ils l'entendent, ne devant rendre des comptes à personne ou presque : une dizaine de personnes sont chargées de réviser les comptes des assureurs, sur un mois… Comptant une soixantaine d'entités, environ 7 millions de primes à contrôler, le travail est impossible.
Les assureurs profitent aussi de leur statut d'entreprise privée pour empêcher toutes recherches de la part des assurés : après tout, nous, simple payeurs, n'avons rien à faire dans leurs comptes, de toutes façons on est trop con pour comprendre.

Votation

On pourra aussi compter sur les divers lobbies d'assurances pour une campagne musclée contre la caisse unique, dont la votation arrive à grands pas. Déjà refusée par le passé, cette solution permettrait pourtant au citoyen de reprendre la main sur le système d'assurances. En outre, l'étude commandée par les assureurs sur le coût d'un passage à une assurance publique montrent un montant estimé proche de 2 milliards… Oh, tiens.
Ce montant est, virtuellement, déjà sorti puisque dans les caisses des assureurs, en-dehors des réserves si l'on peut dire.

Je me demande ce que l'état dirait si, d'un coup, comme ça, je ne payais que 10% de mes impôts. Ou ce que mon propriétaire dirait si je ne payais que 10% de mon loyer. L'argent que les assureurs ont perçu en trop revient à la population, il n'a rien à faire dans leurs coffres. Le remboursement à travers l'état est une escroquerie de première, permettant aux assureurs de ne pas assumer leurs fautes. Aucune amende n'a été proposée, ni sanction ni RIEN. Les assureurs s'en sortent par une pirouette, pouvant continuer d'augmenter les primes pour compenser le remboursement de leur propre erreur, et l'assuré ne pourra absolument rien faire contre.

Merci à nos chers élus, ils nous représentent décidément à merveille. Ils savent défendre le peuple.

T.
 

Assurances maladies - merci Burkhalter

ajouté le 04.03.2011 dans Geulons un coup • par SwissTenguCommentaires (14)
Tags: assurance maladie voleurs politique

Grâce à notre cher Didier Burkhalter, les lunettes ne sont plus du tout remboursées par nos chères assurances maladies.

Excellente nouvelle pour ces dernières, qui non contentes ne de rembourser que 180CHF tous les 5 ans aux adultes (toutes les années pour les enfants), n'ont plus à se soucier de cela. Moins de dépenses, mais on va tout de même augmenter les prochaines primes (y a pas de raison, le Suisse moyen est content de payer plus de 200.- par mois pour rien....)

Le remboursement des verres était le dernier truc qui me faisait payer mon assurance... Maintenant, je ne sais vraiment pas pourquoi je la paie.

M'enfin, quand on voit la tête de vainqueur qui a décidé cela (qui ne semble d'ailleurs pas porter de lunettes, soit dit en passant), on peut comprendre.

De quel côté est-il ? Celui des électeurs, ou celui des assureurs (qui vont sans doute trouver un moyen quelconque de le remercier pour cet allègement de charge, cela va sans dire) ?

Bref. Bravo à vous, Monsieur le Ministre de l'Intérieur. Je peux vous envoyer mes factures de lunettes ? Nan parce que ça plombe un peu mon budget annuel, hein...

T.

Source: TSRInfo.ch