AGUR12, une jolie farce ?

ajouté le 16.02.2014 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires (0)
Tags: agur12 usa ingerence droit

Pendant que nos journalistes romands couvrent les JO de la honte (éthiquement seulement, vu qu'on a plein de médailles d'or), qu'un de nos conseillers fédéraux se débat dans ses problèmes de fiscalité douteuse, qu'un second trempe dans des magouilles pour faire accepter un avion inutile aux Suisse, certains vrai journalistes semblent s'intéresser à ce qui peut réellement changer le quotidien des gens.

Il en ressort que les USA, trouvant notre système démocratique "trop lent" parce qu'il fait intervenir les différentes parties touchées par un sujet, a organisé, via leur ambassade, une table ronde entre le SECO et l'industrie américaine à propos du droit d'auteur.

Oui, le même sujet qui a réuni durant un an les différentes parties (utilisateurs, consommateurs, ayant-droits) pour aboutir à un rapport bancal, mettant tout de même en avant l'absence d'offre légale et le fait qu'il ne fallait pas revenir sur la non-criminalisation du téléchargement.

Or donc, cette table ronde annexe, n'ayant pas invité les consommateurs mais uniquement des industriels, va à rebrousse-poil (comme on peut s'y attendre) et pousse plutôt la Suisse à mettre en place des outils de surveillance permettant de punir les vilains téléchargeurs de contenus protégés.
En faisant, bien entendu, fi de la sphère privée. De toutes façons, on n'a rien à cacher, alors pourquoi serions-nous contre ? Il en va de la sécurité nationale, après tout… Ah, pardon, non, en Suisse ça ne marche pas ainsi, on n'a pas eu d'attentat contre des tours. Zut. On trouvera bien, c'est pas grave. Après tout, Verint sera fournisseur pour le matériel d'écoute légales, donc c'est dans la poche.

Bien entendu, ça fait l'effet d'une bombe (on est en Suisse, donc c'est plus un pétard mouillé…), mais vous me pardonnerez sans doute de ne pas être aussi surpris. Après tout, ça fait deux ans que je le dis
Le fait que l'IIPA ai mis la Suisse sur la watch-list a été le signal, pour moi, de pressions diverses et (a)variées sur notre système politique dans le but de faire changer des lois.
Et ce n'est pas comme si la Suisse n'avait aucune faiblesse pouvant être employée par un pays comme les USA

Deux ans.
Deux ans durant lesquels notre gouvernement a continué de protéger les banquiers coupables, entre autres, d'aide à la fraude.
Deux ans durant lesquels notre gouvernement a dit "oui-amen" à toutes les demandes provenant de l'étranger, en espérant que ce sera la dernière.
Deux ans durant lesquels l'offre légale a fait du sur-place, laissant la Suisse dans un trou noir numérique.
Deux ans durant lesquels on m'a laissé entendre que mes suppositions étaient irréalistes, "on est en démocratie bordel" et autres "on est un état souverain, arrête ta parano".

Désolé d'avoir eu, une fois de plus, raison sur toute la ligne.

Voir le sens du vent, le dire de multiples manières à de multiples personnes, et finir par se ramasser la tempête dans la tronche, toutes fenêtres et portes ouvertes, c'est un peu lassant, à la longue.

Bienvenue dans le monde des libertés et du respect de ces mêmes libertés. Bienvenue dans un monde dirigé par les USA et leurs industriels poisseux.
Bienvenue dans le monde que NOUS avons laissé créer, "pour notre bien".
Bienvenue dans notre jolie petite cage dorée à œillères.

T.
 

USA - l'ingérence pointe le bout de son nez

ajouté le 01.07.2012 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires (0)
Tags: usa ingérence iipa pirate pps

Je l'avais plus ou moins prédit en février déjà. Tout le monde m'avais dit "bah non, on est un état souverain", "ça n'arrivera pas", "t'es parano", "arrête d'être si alarmiste".
Bin vous savez quoi? Les journaux commencent ENFIN à en parler: http://www.24heures.ch/high-te....

Mieux vaut tard que jamais. Maintenant, j'attends avec la plus grande impatience les réactions des entités ou personnes suivantes:
- Géraldine Savary
- SUISA
- Musikschaffende
- le Parti Pirate Suisse
- les Jeunes Libéraux radicaux vaudois
- le peuple suisse


Ça va être la foire d'empoigne, dans l'urgence à tous les coups. Alors que le rapport de 301 l'IIPA était sorti en tout début d'année... Bravo la réactivité, je dirais ;).

À suivre!

T.
 

Tu la sens venir, l'ingérence ?

ajouté le 15.02.2012 dans Suisse • par SwissTenguCommentaires (4)
Tags: acta iipa droit propriété usa ingérence ppsfr

Via un petit Tweet, je suis tombé sur cet article.

Je vous laisse le lire, puis revenez ici pour la suite ;).

Lu? bien :). Tous les documents mentionnés dans l'article sont présents ici. Celui qui m'intéresse le plus est, évidemment, celui-ci.

Prêt? Alors on plonge, et accrochez-vous, ça risque de saigner un tout petit peu ;).

Tout d'abord, histoire de sourire un tout petit peu:
/static/images/screens/iipa-wot_mini.png

Ça sent déjà fort bon, sachant que, par exemple, hadopi.fr a le même score ;).

Ensuite, 2-3 mots sur IIPA:
Il s'agit d'un regroupement des plus gros associations de malfaite^W ayant-droits provenant des USA. D'après leur page à propos, elle représente plus de 1900 compagnies américaines, et regroupe entre autres la MPAA et la RIAA, les deux plus gros lobbies de l'industrie de la culture.
Vous trouvez pas que ça ressemble 'achement à autre alliance déjà évoquée ici?

Parmi leurs missions, on peut voir qu'ils tentent de faire des réformes de la propriété intellectuelle (dans le mauvais sens), de renforcer les lois existantes, font de la surveillance internationale sur l'état des lois dans les autres pays, et fournissent une fois par année un rapport à l'USTR pointant les choses qui ne leur conviennent pas, y compris et surtout dans les pays étrangers.

C'est là que ça devient drôle.

Dans le rapport sur la Suisse, on peut y voir qu'ils n'ont pas du tout apprécié que le Tribunal Fédéral déboulonne Logistep - ils considèrent même que c'est une "opinion gênante" (a troublesome opinion dans le texte). J'imagine bien, oui, les pauvres petits.

Bref, parmi les choses dites dans ce blabla larmoyant (les suisses, ils téléchargent comme des pas gentils, et ils veulent pas changer leurs lois pour que NOUS, on puisse gagner encore plus d'argent), on retrouve quelques petites perles:

Premièrement, la recommandation faite à l'USTR: ce dernier doit absolument augmenter ses discussions avec la Suisse durant cette année 2012. Comprendre: lobbying en masse.

Et l'IIPA précise même ce que l'USTR doit voir en priorité avec nous:
- s'arranger pour que la Suisse modifie les lois sur la propriété intellectuelle (comprendre: renforcer les lois actuelles et les verrouiller)
- si nécessaire, amender la loi sur la protection des données pour autoriser la collecte des données présentes sur les réseaux numériques.
Rien que ça. Tu la sens bien, l'ingérence, là? Les USA qui veulent réformer NOS lois, à grands renforts de pressions lobbyistes voire commerciales et économiques...

On y apprend aussi une chose très intéressante:
Suite à décision du Conseil Fédéral de ne pas entrer en matière pour le téléchargement "illégal" (pas illégal en Suisse donc), l'IIPA nous apprend qu'une réunion du SECO aura lieu courant mars de cette année, pour tenter de trouver les "bonnes méthodes" pour les activités contre la piraterie (lol). L'IIPA voit là, évidemment, l'occasion de faire du lobbying et de faire passer des couleuvres dans le droit suisse ;).
Ils savent aussi que c'est leur dernière chance, sinon ils devront faire faire des modifications, et je crois qu'ils savent que ça prend du temps, en Suisse. Sans compter les référendums possibles.
La question que je me pose: comment un état étranger peut imposer des modifications dans la loi Suisse... Un juriste dans la salle? Je serais très intéressé par une réponse détaillée. Et je doute être le seul. Merci d'avance ;).

La suite est juste du blabla plus ou moins intéressant, on peut relever ces quelques points:
- l'IIPA n'aime pas du tout notre exception pour la copie privée, qu'elle juge trop large puisqu'il n'y est pas fait mention de la licité de la source de la copie (c'est pour cela qu'on peut télécharger, ici).
- l'IIPA se plaint aussi de la formulation pour l'autorisation du contournement des DRM, qu'elle juge aussi beaucoup trop large et imprécis.

Pour l'IIPA, ces deux problèmes font que les suisses peuvent sans autre riper les DVD/BVD/CD et se les échanger.
Wait, WAT??
Oui, ils le disent. Pourtant, ce n'est clairement pas autorisé: on peut prêter les dvd/autres dans le cercles des "proches", grâce à la copie privée + contournement des DRM on peut en faire une copie personnelle - et basta.
Ils oublient un petit détail: on paie déjà pas mal de taxes pour la copie privée...

Ah, et aussi, ils savent pas trop quoi penser de l'OMET... Mais bon, franchement, je ne sais moi-même pas quoi en penser ;).

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Maintenant, on prend vite fait ACTA, on relit, et on réfléchit. Hmmmmm, comme c'est beau, tout cela, tout de même, non?
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Je vous laisse méditer là-dessus, et réfléchir à ce au-devant de quoi on va si, par malheur, la Suisse signe ACTA (ça semble compromis: voir ici et ici).
EDIT: on vient de m'indiquer que les deux tweets en question ont été supprimés par son auteur - investigation en cours.
On peut retrouver des RT ici et ici (screenshot)

Y a plus qu'à croiser les doigts, et préparer les boucliers!

T.